traitement de charpente

Méthodologie du traitement du bois

TRAITEMENT CURATIF ET PRÉVENTIF DES BOIS

DÉTAILS DES TRAVAUX

  1. Sondage sur tous les éléments de bois afin de déterminer les zones attaquées.
  2. Bûchage consistant à éliminer les parties vermoulues et mettre à nu le bois encore résistant. Cette opération permettra de déterminer les renforcements ou changements à faire effectuer, le cas échéant, par une entreprise à votre convenance. Les pièces de bois à renforcer ou à remplacer sont signalées au client à la fin de l’opération du bûchage. Le renforcement et le remplacement desdites pièces seront à la charge du client.
  3. Dépoussiérage de toutes les pièces de bois afin de faciliter la pénétration du produit lors des applications de surfaces.
  4. Forage des puits d’injection : Traitement en profondeur au moyen d’un produit gel :
  5.               Pour les bois résineux :
  • Les bois ayant une section d’une largeur supérieure ou égale à 100 mm et ½ périmètre supérieur ou égal à 400 mm ainsi que les bois ronds d’un diamètre supérieur à 300mm.
  • Les bois en contact avec la maçonnerie.
  • Les bois au niveau des encastrements.
  •            Pour les feuillus :
  • Les bois en contact avec la maçonnerie
  • Les bois au niveau des encastrements.
  •      Nota : dans le cas d’un traitement préventif, seuls les ancrages et bois en contact avec les maçonneries sont injectés.
  • dans les pièces de bois en contact sur toute leur longueur avec la maçonnerie (sablière, chevrons de rives et chevêtres),
  • une injection à la base des chevrons,
  • injection doublée au niveau des encastrements en contact avec la maçonnerie ainsi qu’aux liens et ce au 2/3 de l’épaisseur,
  • les bois ayant une section d’une largeur supérieure ou égale à 100 mm et un demi périmètre supérieur ou égal à 400 mm ainsi que les bois ronds d’un diamètre supérieur à 300 mm.
  1. Nettoyage et évacuation des détritus de bois afin d’éviter une contamination des bois non protégés se trouvant à proximité.
  2. Obturation des puits à l’aide d’injecteurs en plastique sans tête munis de bille anti-retour, sauf traitement par inoculation.
  3. Injection de produit sous pression, à raison de 60 gr de produit minimum au mètre linéaire.
  4. Double application, par pulvérisation sous pression ou badigeonnage, à l’appréciation du chef d’équipe, de produit sur toutes les surfaces de pièces à bois accessibles, à raison de 250 à 300 gr de produits au m² de surface de bois développée.
  5. Quelque soit l’essence, le traitement curatif se réalise par application de surface pour tous les bois ayant une section d’une largeur inférieure ou égale à 100 mm et un demi-périmètre inférieur ou égal à 400 mm. Pour les bois ayant une des caractéristiques dimensionnelles supérieures, le traitement par application de surface est admis s’ils sont fissurés sur une profondeur équivalente au moins au tiers de leur section et sur une longueur cumulée supérieure ou égale au tiers de la longueur totale de la pièce. Les bois ronds d’un diamètre inférieur à 300 mm et pour ceux d’une section supérieure s’ils sont fissurés sur une profondeur au moins équivalente au tiers de leur diamètre et sur une longueur cumulée supérieure ou égale au tiers de la longueur totale de la pièce peuvent être traité uniquement par application de surface.

Les différentes phases du traitement

Sondage

 

Bûchage du bois


Dépoussiérage du bois 

Dépoussiérage du bois

Dépoussiérage du bois

 

Perçage du bois


Injection du bois

 

Pulvérisation du bois

Pulvérisation du bois

Pulvérisation du bois

Share on Google Plus